Enquête gilets jaunes et écologie

Un gilet jaune portant les couleurs de la France Insoumise lors de la manifestation régionale de l’acte XII, à Morlaix, le 2 février 2019 (photo: Alix Levain)
Un gilet jaune portant les couleurs de la France Insoumise lors de la manifestation régionale de l’acte XII, à Morlaix, le 2 février 2019 (photo: Alix Levain)

Le mouvement des gilets jaunes s’est déclenché, en novembre 2018, suite à l’annonce d’une augmentation de la taxe sur les carburants. Cette mesure était alors présentée par le Gouvernement d’Edouard Philippe comme la mise en oeuvre d’un engagement de campagne d’Emmanuel Macron et comme une étape importante dans la mise en place d’une fiscalité écologique visant la transition vers une économie bas carbone et la réduction de la dépendance des Français à une énergie “à la fois chère, étrangère et polluante” (E. Philippe, RTL Matin, 14 novembre 2018). Aussi le mouvement a-t-il pu apparaître ou être présenté initialement comme la traduction d’une résistance, voire d’une opposition à l’écologie politique d’une part, à l’écologisation des politiques publiques d’autre part. Dans le cadre de l’enquête nationale qu’il a engagée à la naissance du mouvement, le collectif de recherche Jaune Vif se penche depuis lors sur les relations complexes entre écologie et Gilets Jaunes : qu’est-ce que l’écologie pour les personnes engagées dans le mouvement? De quelle(s) écologie(s) sont-elles porteuses? Que le mouvement nous apprend-il sur le rapport des classes populaires à celle-ci? Comment, où, autour de quels enjeux et à quelle(s) échelle(s) l’écologie politique et les revendications des Gilets Jaunes se rencontrent-ils? Le groupe, constitué d’une dizaine de chercheur-e-s s’appuie sur l’enquête nationale par questionnaire portée par le collectif Jaune Vif, sur des observations de terrain et sur des entretiens réalisés dans le Bordelais, la région montpelliéraine, l’Ile-de-France, les Hauts de France et la Bretagne pour donner à voir une image circonstanciée et nuancée du rapport des Gilets Jaunes aux enjeux environnementaux, bien éloignée d’une indifférence, d’une résistance de principe ou d’un déni de circonstance. Pour contacter le groupe : Magali della Sudda (m.dellasudda@sciencespobordeaux.fr); Alix Levain (alix.levain@univ-brest.fr)