Enquêter in situ par questionnaire sur une mobilisation en cours : une étude sur les gilets jaunes

Arsinée André, Camille Bedock, Zakaria Bendali, Antoine Bernard de Raymond, Anne-Gaëlle Beurier, Pierre Blavier, Loïc Bonin, Amaïa Courty, Magali Della Sudda, Gauthier Delozière, Christèle Dondeyne , Charif Elalaoui, Fabrice Flipo, Camille Frémont, Maxime Gaborit,Antonin Girardin, Théo Grémion, Pierre Guillemin, Métilde Havard, Mila Ivanovic, Damien Larrouqué, Alix Levain, Pauline Liochon, Frédéric Neyrat, Lucas Ormière-Noblet, Laura Pauchard, François Pigot, Emmanuelle Reungoat, Tinette Schnatterer, Ludwig Spéter-Lejeune, Floriane Soulié, Valeria Alfieri, Etienne Walker, Enquêter in situ par questionnaire sur une mobilisation en cours : une étude sur les gilets jaunes. Revue Francaise de Science Politique, Fondation Nationale des Sciences Politiques, 2019, 69 (5-6), pp.869-892. ⟨10.3917/rfsp.695.0869⟩. ⟨halshs-02413233⟩

Cette note de recherche est issue d’une enquête collective par questionnaire administrée entre novembre 2018 et mars 2019, conduite in situ pendant la mobilisation des Gilets jaunes. Elle se penche sur trois aspects : les difficultés méthodologiques inhérentes à l’enquête par questionnaire dans les mouvements sociaux, les caractéristiques sociodémographiques des participants et, enfin, leur rapport au politique et leurs revendications. Les Gilets jaunes ont mobilisé certaines fractions des classes populaires et moyennes. C’est aussi un mouvement social dans lequel se retrouvent à la fois des personnes primo-mobilisées et des individus aux ressources militantes certaines. Nous montrons l’existence de différences de profils sociaux et politiques selon le lieu et le moment de l’implication des personnes auprès de qui nous avons enquêté.

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-02413233v1



Citer ce billet
Magali Della Sudda (2019, 30 janvier). Enquêter in situ par questionnaire sur une mobilisation en cours : une étude sur les gilets jaunes. Gilets jaunes. Consulté le 25 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/p20o

Magali Della Sudda

Chargée de recherche CNRS au Centre Emile Durkheim (Sciences Po Bordeaux).

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search